Archives de catégorie : Citation

Contrôle

Sur le plateau de Dr. Folamour (1964),  Kubrick joue  avec George C. Scott.

Parmi les nombreuses autres choses que les échecs vous enseignent, c’est a contrôler l’excitation initiale que vous ressentez quand vous voyez quelque chose qui a l’air bien. Cela vous entraîne à réfléchir avant de vous en emparer et aussi, à penser objectivement lorsque vous avez des problèmes.

Stanley Kubrick

Jeu divin

zweig echecs dieu

Le seul jeu qui appartienne à tous les peuples et à toutes les époques, et dont nul ne sait quel dieu l’a apporté sur terre pour tuer l’ennui, pour aiguiser l’esprit, pour stimuler l’âme. Où commence-t-il, où finit-il ?

 Stefan ZweigLe joueur d’échecs (1943) 

 

La raison du plus fou…

… EST TOUJOURS LA MEILLEURE*

lacan psychanalyse echecs

« On devrait comparer tout le déroulement d’une analyse au jeu d’échecs […] parce que, ce qu’il y a de plus beau et de plus saillant dans ce jeu, c’est que chacune des pièces est un élément signifiant. Le jeu se joue en une série de mouvements en réplique, fondés sur la nature de ces signifiants, chacun ayant son propre mouvement caractérisé par sa position comme signifiant, et ce qui se passe, c’est la progressive réduction du nombre de signifiants qui sont dans le coup. Il s’agit, comme dans une analyse, d’éliminer suffisamment de signifiants pour qu’il en reste un nombre assez petit pour qu’on sente bien où est, entre eux, à l’intérieur de la structure, la position du sujet ».

Jacques Lacan, Le désir et son interprétation, séminaire VI, séance du 04 février 1959.

* Raymond Devos

Parresse échiquéenne

Rien ne ressemble moins à de la paresse que cette étude ardue comme celle d’une science abstraite.

Paul de Musset, Biographie d’Alfred de Musset, Carpentier, 1877.

« Cet homme si paresseux, écrivait Paul de son frère Alfred, ne pouvait pas demeurer oisif pendant une heure. Son temps était partagé entre la lecture et le jeu d’échecs, il se mit à étudier les ouvrages de Philidor, de Walker, etc., et il eut honneur de faire quelquefois la partie de La bourdonnais et des membres les plus distingués du Cercle des échecs. Rien ne ressemble moins à de la paresse que cette étude ardue comme celle d’une science abstraite. »

Il ne reste de lui qu’une partie  se terminant par son abandon :

Joueur inconnu

Thomas Huxley
Peinture de Pat Marvenko smith

L’échiquier est le monde, les pièces sont les phénomènes de l’univers, les règles du jeu sont ce que nous appelons les lois de la nature. Et le joueur, de l’autre côté, est caché de nous.

Thomas Huxley, biologiste, paléontologue et philosophe britannique du XIXe.

Savoir vivre et savoir perdre

Comme l’égo des joueurs d’échecs grandit plus rapidement que leur Elo, l’art de l’abandon élégant a longtemps été oublié. On peut seulement se rappeler des bons vieux jours où les gens savaient comment abandonner. Alexandre Alekhine peut avoir été un ivrogne et un antisémite, mais il avait certainement des manières : il l’a montré lors de la dernière partie de son match perdu en 1935 en portant un smoking et en donnant son Hourra au nouveau Champion du Monde ! La plupart des joueurs d’échecs que je connais, moi-même inclus, connaissent les échecs mieux qu’ils ne les jouent.

Alex Yermolinsky
Alex Yermolinsky (né le 11 avril 1958 à Leningrad) est un grand maître américain.