El Libro de los juegos

El Libro de ajedrez, dados e tablas

Le Libro de los juegos, le livre des jeux, sous-titré El Libro de ajedrez, dados e tablas, le livre des échecs, dés et tables, fut écrit au XIIIe siècle à la demande du roi Alphonse X de Castille « le Sage » entre 1251 et 1283. Le manuscrit original se trouve en Espagne, à la bibliothèque du monastère de l’Escurial. Les jeux étaient considérés par Alphonse X comme une occupation saine et de grande valeur, contribuant aux relations sociales. Les Échecs, le jeu noble par excellence, permettaient de s’initier à la réflexion stratégique. Mais cet avis était loin d’être partagé par tous. Considérés comme une perte de temps voire comme un péché, ils étaient théoriquement bannis des ordres monastiques.

L’article 317 de la Règle et statuts de l’ordre du Temple spécifiait : « Chaque frère peut jouer aux chevilles de bois sans fer ou au forbot si le bois est à lui. Et sachez que le frère du Temple ne doit jouer à un autre jeu, sauf au méreaux auquel tout le monde peut jouer, s’il le veut, en amusement sans mettre des gages. Nul frère du Temple ne doit jouer aux échecs, ni au trictrac. »

Templiers jouant aux échecs, Libro de los juegos, de ajedrez, dados y tablas. Bibliotheca del Real Monasterio de El Escorial, ms T-1, fol.25.

Les artefacts archéologiques mis au jour dans les monastères témoignent cependant que les frères bravaient l’anathème et se livraient à ce jeu diabolique.