La reine des tourbières

Reine en ivoire de morse, 73 mm, Scandinavie XIIIe – Dublin, National Museum of Ireland, Gothic Ivories Project

La reine est assise sur son trône comme ses consœur de l‘Île de Lewis, avec cette attitude particulière et énigmatique de la main contre le visage. Que peut-elle exprimer : le chagrin, le désespoir, la patience, le calcul, la désapprobation ou la surprise ?

Elle aurait été trouvée dans une tourbière dans le comté de Meath avec plusieurs autres pièces vers 1817 et fut acquise par la Royal Irish Academy dans le cadre de la collection de George Petrie en 1866. Si d’autres pièces ont effectivement été trouvées, elles sont aujourd’hui inconnues.

L’attaque du château

Tour en ivoire 13,5 cm XII e – Douai, Musée de la Chartreuse, Gothic Ivories Project

Cette superbe tour, finement ciselée, est sans doute d’origine anglaise. Le jeu d’échecs, au Moyen-Âge, était la parfaite image de la vie médiévale avec ces jeux de cour raffinés, mais aussi sa violence guerrière. La forme conique qui couronne la pièce d’échecs est constituée d’un morceau d’ivoire différent.

De par sa taille, cette pièce n’était peut-être pas une pièce à jouer mais de prestige « objet de thésaurisation, luxueux présents ou butins d’origine lointaine, n’impliquant en rien la pratique du jeu par leur possesseurs.* » Des « jeux pour ne pas jouer », selon la jolie formule de Michel Pastoureau.

* Luc Bourgois, Pièces de jeu et milieu aristocratique dans le Centre-Ouest de la France (Xe-XIIe siècles), Aquitania XVIII 2001-2002

Sicilian Defence

La musique de Jonathan Finlayson, compositeur et trompetiste contemporain, dégage une clarté de son et d’atmosphère et vous garde en même temps sur le bord de votre siège. Le trompettiste américain sait comment rendre la musique difficile accessible, ce qu’il a déjà démontré dans les groupes de Steve Coleman, Henry Threadgill et Steve Lehman. À l’instar de leur musique, ses propres compositions sont pleines de surprenants rebondissements. Sur son dernier album, Moving Still (2017), il établit un lien logique entre le jazz, les rythmes du Ghana et les mélodies afro-cubaines et leur contrepoint.

Sicilian Defence, le nom du groupe de Jonathan Finlayson, tire son origine des échecs, une autre source importante d’inspiration pour ce musicien. Ses titres All of the Pieces (Toutes les pièces), Flank and Center (Flanc et centre), Space And (Espace et…), Between Moves (Entre les coups) sont autant de référence à notre jeux.

Personnel : trompette et composition Jonathan Finlayson, guitare Miles Okazaki, piano Andy Milne, contrebasse John Hébert, batterie Craig Weinrib.

Tour ou Cavalier ?

Roc (tour) 65 mm, pièce française ou anglaise, milieu du XIIIe siècle – Musée Vivenel à Compiègne, Gothic Ivories Project

Un cavalier, tout droit sorti d’une chanson de geste médiévale, terrasse un dragon avant de poursuivre sa quête dans une forêt enchantée, comme le suggère l’enchevêtrement de volutes florales à l’avant et arrière du chevalier. Ce n’est pourtant pas l’ancêtre de notre cavalier, mais bien une tour, avatar du chariot indien.

La figurine représente peut-être Saint-Georges terrassant le dragon et ressemble à une pièce exposé au Metropolitan Museum de New-York.

L’échiquier politique

Outlander est une série télévisée américaine créée en 2014 par Ronald D. Moore d’après les romans de Diana Gabaldon, relatant les aventures de Claire, une infirmière de la Seconde Guerre Mondiale qui se retrouve accidentellement propulsée en pleine campagne écossaise de 1743. Un succès sur les écrans et un triomphe en librairies.

Un guerrier des Highlands, Jamie Fraser, utilise la passion de son ami, un ministre français, pour obtenir son aide. « Qu’est-ce que la politique, sinon une partie d’échecs à très grande échelle ? »