Un roi et son chasseur

Roi et Chasseur fou échecs
Roi et Chasseur (fou) scandinave en ivoire, premier quart du XIVe siècle – Paris, Musée de Cluny

Nouvel et étrange avatar de notre éléphant venu d’orient : ecclésiastique dans les pays anglo-saxon, bouffon dans notre vielle France, le voici chasseur venant de Scandinavie. Est-ce une première étape avant le Läufer germain, porteur des messages royaux, lui aussi coureur des bois ?

L’homme à la corne est présenté dans la notice du musée comme un fou, mais sa stature royale, entouré de soldats, pourrait laisser imaginer qu’il n’est pas un simple garde chasse, mais bien un roi, égal de son voisin. Un personnage identique, exposé au British Museum, est considéré comme un personnage royal.

Le roi à la corne brisée du British Museum

Mais il est bien possible que les conservateurs de ces vénérables institutions se soient trompés. Ni roi, ni fou mais bien une tour, the watchman scandinave, gardien sentinelle, adossé à une barrière (prise peut-être comme le dossier d’un trône), l’ancêtre de notre tour, avant qu’il ne devienne la tour de guet du château médiéval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *