Les origines des pièces de Lewis

origine pieces lewis echecs
The Lewis chessmen

De nouvelles recherches ont jeté le doute sur les théories traditionnelles concernant l’historique des pièces de Lewis. Ces 93 pièces, actuellement réparties entre les musées d’Édimbourg et de Londres, furent découvertes sur l’île de Lewis en 1831 et considérées comme des pièces de jeu d’échecs d’origine scandinave, fabriquées à Trondheim en Norvège, le centre de la taille de l’ivoire de morse au Moyen-Âge.

origine pieces lewis echecs

Mais les recherches, dirigées par le Dr David Caldwell du National Museum of Scotland, suggèrent qu’elles ont peut-être été utilisées à la fois aux échecs et au Hnefatafl¹, un jeu pratiqué dans la Scandinavie médiévale, mentionné dans de nombreuses sagas islandaises, où l’on retrouvait des rois et des pions. Cela jette également un doute sur la théorie traditionnelle selon laquelle ces pièces d’ivoire furent  perdues ou enterrées par un marchand. Le Dr Caldwel estime que ces pièces étaient plus susceptibles d’appartenir à une personne de haut rang, vivant sur l’île : « Nous pensons toujours que les pièces sont d’origine scandinave, peut-être fabriquées dans un atelier par plusieurs maîtres dans une ville comme Trondheim. Mais l’une des principales choses que nous affirmons dans nos recherches est qu’il est beaucoup plus probable que la horde soit de Lewis, appartenant à une personne qui y vivait plutôt qu’abandonnée par un commerçant de passage. Pour prendre un exemple relativement simple, un poème de louange dédié au milieu du XIIIe siècle à Angus Mor of Isla, dit que ce dernier à hérité de pièces d’échecs en ivoire de son père Donald, faisant d’Angus le tout premier Macdonald et aussi le roi de Lewis. Bien sûr, il serait stupide de prendre tout dans ce poème de louange au pied de la lettre, mais néanmoins, cela nous donne une idée d’une société de l’ouest de l’Écosse où de grands leaders comme Angus Mor, des évêques, des chefs de clan, appréciaient de jouer aux échecs et y voyaient un de leurs accomplissements. »

origine pieces lewis echecs
Pions d’échecs ou de hnefatafl ?

On peut se demander comment ces pièces luxueuses, d’une grande valeur à l’époque, sont arrivées sur cette terre désolée. Caldwell pense qu’il existait une richesse raisonnable dans ces îles occidentales au XIIIe siècle, peut-être parce que l’économie médiévale accordait une plus grande valeur à une terre relativement stérile pouvant servir à l’élevage. « Il existait là certainement des chefs pouvant gagner beaucoup d’argent en élevant du bétail ou faisant des raids. Jusqu’au XIIIe siècle, survivait encore un mode de vie viking. »

« Je serais très déçu si nous avions écrit le dernier mot. Nous espérons avoir ouvert le débat et montré qu’il est possible, même avec un sujet très connu, de découvrir de nouvelles choses.² » Les pièces de l’Île de Lewis resteront sans doute encore longtemps entourées de mystères.

¹ Tafl signifie « table » en vieux norois. Grâce à un plateau de hnefatafl découvert dans un tombeau de l’âge du fer au Danemark, on sait que ce jeu existait en Scandinavie dès 400 après Jésus-Christ. Les Vikings l’ont introduit en Islande, en Grande-Bretagne et en Irlande où il devint l’unique jeu de plateau pratiqué par les Saxons. Il resta populaire jusqu’à l’introduction des échecs au Xe siècle. Les règles de l’époque en sont aujourd’hui perdues.
² Recherches publiées dans Medieval Archaeology en novembre 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *