Une reine ibérique

reine échecs Espagne moyen âge
Reine espagnole XIIe siècle (7,1 x 4,4 x 6,8 cm) – Walters Art Museum

Cette reine, assise à l’intérieur d’un château, est inspirée de pièces similaires fabriquées dans le monde arabe entre le VIIIe et IXe siècles et introduite en Europe occidentale sous forme de cadeaux ou d’articles de commerce. La coiffe de la reine, une capuche ajustée avec un bandeau, est typique des vêtements royaux portés en Espagne au XIIe siècle. La pièce est taillée dans une défense de morse, utilisée comme alternative moins chère à l’ivoire d’éléphant.

La forme du château rappelle la pièce islamique, le monarque sur un palanquin, porté à dos d’éléphant. Ces pièces en ivoire étaient jugées trop précieuses pour être jouées. Présents qui venaient enrichir ces « trésors », collection bric-à-brac, vitrine de la richesse des grands aristocrates médiévaux. Elles pouvaient aussi être offertes à des monastères, pour s’assurer la faveur de l’église et sa protection, conservée ou vendues pour entretenir les édifices religieux.

Cette représentation figurative de la reine marque la tentative de l’artiste d’imposer un nouveau style réaliste en opposition aux formes abstraites islamiques traditionnelles. L’introduction du jeu en occident fut faite au travers des pièces de style arabe, puis évolua vers cette figuration, révélant la nature adaptative de ce jeu, une acculturation progressive qui favorisa sa popularité et sa diffusion dans l’Europe chrétienne.

Une belle réplique sur DownUnderPharaoh

De style roman, la reine du Walters Art Museum a des yeux en forme d’amande, le regard déporté vers le côté, dans la direction où peut-être se tenait son royal époux. La bouche, mélancolique, est typique des sculpteurs d’ivoire espagnols de l’époque. La coiffe de la reine est d’aspect byzantin en raison de la partie du capuchon bien ajustée avec des côtés drapés qui descendent vers le corps, couvrant le cou et les épaules. Cependant, le rassemblement caractéristique du tissu sous le menton est également typique d’une coiffure de style islamique ibérique.