Cheval de Troie

pizan échecs Épître Othéa
Christine de Pizan, Épître d’Othéa  (1363 -1431) Bnf

L’Épître Othéa, rédigée sans doute vers 1399-1400, est le premier ouvrage en prose de Christine de Pizan. C’est une allégorie, présentée sous la fiction d’une lettre qu’Othéa, déesse de Sapience et de Prudence inventée par Christine, aurait envoyée au jeune prince troyen Hector à l’époque de ses quinze ans. L’Épître est divisée en un prologue et cent chapitres et présente cent « textes » ou courts poèmes évoquant un moment de la guerre de Troie ou un aspect de la mythologie grecque, sujets très appréciés à l’époque. Sous la plume de Christine défilent les dieux et déesses principaux de l’Olympe, ainsi que d’autres personnages mythologiques comme Hercule, Narcisse, Écho, Hermaphrodite, Pyrame et Thisbé, et les acteurs principaux de la guerre de Troie : Hector, Achille, Ulysse, Priam, Hécube, Pâris, Hélène, Cassandre, Patrocle, Andromaque, Anténor, et Troïlus, parmi d’autres. Chaque « texte » est accompagné d’une interprétation morale, intitulée « glose », conseillant l’exercice d’une vertu chevaleresque et contenant une citation philosophique en français.

pizan échecs Épître Othéa
Ulysse jouant aux échecs. Il est clair qu’aucun Grec, fut-il Troyen, ne joua au Échecs !

« Christine de Pizan se fait l’écho d’une légende selon laquelle l’ingénieux Ulysse aurait inventé le jeu d’échecs sous les murs de Troie pour divertir l’armée grecque. Parmi les héros de L’Iliade, Palamède et Achille disputent à Ulysse cette illustre paternité dans l’imaginaire médiéval. » Bnf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *