Une frivolité escusable

diderot encyclopédie échecs
Illustrations de Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, arts et métiers

« On n’étudie guère aujourd’hui les livres d’échecs, car les échecs sont assez généralement passés de mode ; d’autres goûts, d’autres manières de perdre son temps, en un mot d’autres frivolités moins excusables ont succédé. Si Montaigne revenait au monde, il approuverait bien la chute des échecs. D’autres personnes, au contraire, frappées de ce que le hasard n’a point de part à ce jeu, ont regardé les bons joueurs comme doués d’une capacité supérieure. »

Diderot dans la grande Encyclopédie en 1775

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *