Malombra

La première version de Malombra d’après le roman d’Antonio Fogazzaro, dans une mise en scène de Carmine Gallone. Marina di Malombra, interprétée par Lyda Borelli, vit recluse au château de son oncle, en attendant son mariage. Elle découvre dans des lettres écrites par sa tante Cecilia que celle-ci fut poussé au suicide par son oncle. S’identifiant à Cecilia et sombrant dans la folie, elle l’assassine pour la venger et se donne la mort. Au milieu de ce long film muet, datant de 1917, une partie d’échecs, nouvelle déclinaison des échecs amoureux ou le jeu devient métaphore du combat des amants.