Échecs et Tapioca

chromo échecs Champenois
Chromo publicitaire de la seconde moitié du XIXe, 6.5 x10  cm

En 1875, Ferdinand Champenois reprend l’imprimerie parisienne Testu et Massin. En 1878, la nouvelle imprimerie est installée au 66 du boulevard Saint-Michel à Paris, l’annuaire du commerce Didot-Bottin la répertorie sous l’étiquette de « fabricant d’images pour le commerce ». Ces cartes chromo étaient offertes avec la marchandise et représentaient le plus souvent des scènes d’enfant. 

Les thèmes différents permettaient la collection.

Les gamins de l’époque les collectionnaient et devaient sans doute tanner les parents pour qu’ils achètent la marque. Le début du merchandising que l’on appelait encore la réclame. En tout cas, quel étrange échiquier. Le dessinateur s’est laissé emporter par son élan ou bien, ne connaissait rien aux échecs. Pas moins de dix-sept rangées !

chromo échecs Champenois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *