Échecs Mongols

échecs mongolie
Joel Eriksson – Joueurs mongols, 1939 Musée de Copenhague

Les échecs mongols sont assez similaires aux échecs européens. Les côtés rouges et verts, identifiés par la couleur de leurs bases, remplacent les Blancs et les Noirs. Le roi vert est un puissant seigneur chinois tushimäl, accompagné d’un tigre maléfique barres en tant que reine. Du côté rouge, de gauche à droite, le prince mongol noyan, égal du roi, le chien lion sacré nohoi en reine, le chameau teme remplace le fou, le cheval mori est évidemment le cavalier et le chariot à bagages khasak, la tour.

Les pions sont appelés chüü, ce qui signifie « garçons » ou simplement « enfants ». Ces pièces, de même que le cliché, furent ramenés par une expédition danoise en Mongolie (1938-39).