La lutte intellectuelle de l’humanité

Richard Réti échecs citation

Dans les idées exprimées aux échecs, et leur développement,
nous avons une représentation de la lutte intellectuelle de l’humanité. 

Richard Réti

Pour Jacques Bernard, il existe un « lien entre les transformations du jeu d’échecs et les évolutions sociales au sens large, entre l’apparition de nouvelles théories échiquéennes et l’évolution de la structure de pensée des contemporains de ces transformations. Il apparaît possible de soutenir la thèse, peut-être paradoxale, en tout cas surprenante, selon laquelle la stratégie du jeu, dans son aspect le plus technique, est d’ordre essentiellement social ou plutôt, pour respecter le lien de causalité, que les évolutions et les nouveautés dans des ordres aussi divers que la politique, la philosophie, la littérature, la peinture, la musique, ont des répercussions sur les nouvelles stratégies imaginées, en leur temps, par les grands champions d’échecs.¹ »

¹ Jacques Bernard, Socio-anthropologie des joueurs d’Échecs (Paris, L’Harmattan, 2005).

Une Vierge sur l’échiquier

dame échecs vierge
Vierge à l’enfant, Scandinavie XIVe, ivoire de morse, 8 x 5 cm – Gardner Museum, Boston

Marilyn Yalom, dans son livre Birth of the Chess Queen, rapporte sa rencontre avec cette Vierge à l’enfant au Isabella Stewart Gardner Museum de Boston. Invitée par le conservateur à découvrir « the chess Queen », il lui présente cette remarquable statuette. « J’avais déjà examiné, rapporte-t-elle, bien d’autres madones donnant le sein, mais jamais comme celle-ci et j’étais prête à croire que c’était bien une pièce d’échecs que je tenais au creux de ma main : les détails exquis sculptés au dos du trône étaient une caractéristique commune à beaucoup de pièces d’échecs. Je fus aussitôt à la poursuite de Marie sur l’échiquier, mais alors que je trouvai plusieurs pièces scandinaves médiévales qui étaient clairement des reines d’échecs, aucune d’elles ne ressemblaient à la Vierge céleste. Finalement, je suis arrivé à la conclusion que cette madone — et une madone nourricière de surcroît — ne pouvait avoir sa place sur l’échiquier.¹ »

L’erreur de ce brave conservateur est compréhensible au vue du glissement étymologique progressif qui fit du conseiller du roi, le vizir oriental firz and firzan, la Dame de notre jeu actuel.  « Le conseiller se dit « فرزان firzān en arabe, issu du pehlevi (langue iranienne parlée à l’époque sassanide) frāzen, “garde”, écrit J.C. Papou sur Projet Babel. Le passage du sens de « garde » à celui de « dame » s’explique par le fait que, dans les anciennes versions du jeu, c’était un garde qui occupait, à côté du roi, la case occupée plus tard par la dame. Et ce garde symbolisait à lui seul la Garde Royale ou Impériale, celle qui meurt mais ne se rend pas, et qu’on lance dans la bataille quand les quatre corps d’armée — l’infanterie, la cavalerie, les éléphants (fous), et les chars de guerre (tours) — ont failli. On voit que فرزان firzān est quasiment un anagramme de وزير  wazīr, ce qui explique qu’on ait pu les confondre en français. On remarquera d’ailleurs que les variantes de l’ancien français étaient plus proches de firzān que de wazīr. » Le nom arabo-persan du vizir est devenu en ancien français fierce, fierche, firge, fierge, cette fierge a pu être interprétée comme « vierge », personnage féminin, la « dame », la « reine » aux côtés de son roi. Une Vierge aurait donc bien pu se tenir sur l’échiquier.

¹ Marilyn Yalom, Birth of the Chess Queen (Harper Collins 2004).

Échecs bourgeois

Franz Borghese échecs peinture

Franz Borghese (1941 – 2005), joueur habile et passionné, était un peintre et sculpteur italien. Il étudia à l’Académie des Beaux-Arts de Rome, élève de Purificato, Caporossi, Turcato et Maganzini. Pour l’art, Borghese a eu un amour précoce qu’il cultiva avec sa passion pour les échecs, où il atteignit le plus haut niveau de catégorie nationale.

Dans son œuvre, au travers du thème échiquéen, il met en scène une bourgeoisie dans une succession étourdissante de situations aussi absurdes que ridicules, avec une ironie amère et un fantastique, qui traduisent sa proximité et son empathie pour la faiblesse humaine. Son langage poétique devient une métaphore universelle, exposant la cruauté et le mensonge de la haute société de l’entre-deux-guerres, avec des allusions au monde contemporain.

Franz Borghese échecs peinture

Une reine en pendentif

Reine scandinave en ivoire de morse, XIIIe siècle (6,7 x 6,1 x 3,6 cm) – Metropolitan Museum

Peu de pièces médiévales sous la forme de rois, de reines ou de fous survirèrent. La reine est l’une des contributions clé de l’Europe médiévale au jeu d’échecs tel qu’il est connu aujourd’hui. À partir du XIIe siècle, les reines ont progressivement remplacé les vizirs (conseillers masculins du roi) de la tradition islamique et persane. L’introduction d’un élément féminin sur l’échiquier est la modification la plus importante intervenue au cours des tribulations du jeu. « À l’origine, peut-on lire dans Le jeu d’Échecs, dossier que la Bnf lui consacre, c’est un ministre qui remplace les deux rois déchus de l’ancien jeu indien. Il garde cette fonction dans le jeu persan, appelé farzin ou firzan (conseiller du roi) puis wazir en arabe ou vizir en turc. Interprétant mal la contraction arabo-persane firz qu’ils ne comprenaient pas, les traités échiquéens en firent la fiers en ancien français, la fierge ou la Vierge. Ce n’est qu’à la fin du Moyen Âge que la « reine » devient d’un emploi courant.

La transformation du vizir en reine fut lente et tâtonnante : vers 1080, le jeu de Charlemagne comporte déjà une reine, alors que vers 1200, d’autres jeux comptent encore un vizir. Toutefois, cette transformation était dans l’ordre des choses : le culte de la Vierge, la promotion de la femme et le rôle politique de plus en plus grand de la reine au sein du couple royal ne pouvaient qu’entraîner cette mutation. » Sur son destrier, cette reine est prête à combattre. Elle est entourée de sa suite, dont certains membres cherchent son aide.

Remarquez sur le côté droit, la perforation au niveau de la tête du personnage médian. Il n’est pas rare que ces pièces luxueuses, le jeu peut-être dépareillé, terminent leur carrière en pendentif, ornant le col d’un guerrier.

Jouvence

Vlastimil citation échecs

« Je crois que les échecs possèdent une magie qui est aussi une aide plus on avance en âge. On oublie son genou atteint de rhumatisme et plein d’autres événements semblent être futiles en comparaison avec une catastrophe sur l’échiquier. »

Hort Vlastimil, Grand-maître International tchécoslovaque.

Du lolo pour l’elo

Horizon Organic est une société américaine fondée en 1991 qui produit du lait biologique et d’autres produits alimentaires biologiques. C’est le plus important fournisseur de lait biologique en Amérique du Nord. Ses produits sont vendus dans les supermarchés et les épiceries. Une fille et son grand-père jouent aux échecs. Horizon Organic est un sponsor de Disney Channel.

Le saviez-vous le lait est excellent pour l’elo. Du moins, c’est ce que semble penser les publicistes. Arla Foods est une coopérative internationale basée à Viby, au Danemark, le plus grand producteur de produits laitiers en Scandinavie.

Même le vieux Korchnoï paya cher son manque de préparation laitière !

Bas relief

Alan Boileau – Two Men Playing Chess, bas relief en bois

« À travers mon art, je souhaite montrer ma passion pour la beauté, la vie et les expériences de vie, d’abord sur un plan physique et vibratoire, puis sur un niveau subconscient où l’on répond à la matière et où naissent les relations aux formes et aux couleurs. Par-dessus tout, je m’efforce de célébrer et d’améliorer l’esprit vivant du bois dans chaque œuvre. »

Alan Boileau