Peinture orientaliste

peinture orientaliste échecs
Une partie amicale – Paul Dominique Philippoteaux (1845-1923), huile sur toile

La peinture orientaliste reflète la vision occidentale de l’orient. Ce n’est pas à proprement parler un style, un mouvement ou une école. Cet intérêt apparut au courant du XVIIIe siècle, mais c’est surtout au XIXe siècle qu’il connaîtra son apogée pour décroître au XXe siècle, l’indépendance de l’Algérie en 1962 marquant la fin de la peinture orientaliste, en France du moins. D’un point de vue technique, cette peinture est lumineuse et contrastée, marquée par l’utilisation de couleurs chaudes, privilégiant des teintes rouges, jaunes ou brunes. Les échecs, nous venant d’orient, furent un des thèmes classiques pour ces peintres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *