Jouer avec Botvinnik

botvinnik alexander échecs
Conel Hugh O’Donel Alexander

Si vous jouez Botvinnik, c’est effrayant de le voir écrire son coup. Légèrement myope, il se penche sur sa feuille de match et consacre toute son attention à noter le mouvement dans une calligraphie impeccable : on a le sentiment que même une explosion ne pourrait le distraire et, examinant sa notation au microscope, vous ne trouveriez pas une irrégularité. Quand il écrivait 1.c2-c4, je me sentais près à abandonner.

Hugh Alexander

Conel Hugh O’Donel Alexander (1909-1974), cryptanalyste et joueur d’échecs britannique d’origine irlandaise, signait ses livres C. H. O’D. Alexander et se faisait appeler Hugh Alexander. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participa à la cryptanalyse d’Enigma.

Jeu d’orient

Weeks peinture echecs
Edwin Lord Weeks – A game of chess, huile sut toile 140.3 x 186.1 cm. Salon des Artistes Français, 1904

Après des années de voyage à travers l’Europe, l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient et l’Inde, l’artiste américain Edwin Lord Weeks est resté captivé par les vues rencontrées à l’étranger. Vers la fin de sa carrière, il a commencé une ambitieuse série de peintures basées sur Mille et Une Nuits. Ayant documenté ses voyages à travers des esquisses, des peintures et des photographies, Weeks était bien équipé et veillait à rendre l’architecture, avec son treillis de pierre délicatement sculpté, ainsi que les costumes des deux personnages.