L’échiquier de Marcel Duchamp

Marcel Duchamp a toujours eu une fascination pour les échecs. Ostensiblement « retiré de l’art » en 1923, il consacre les dix années suivantes de sa vie à des tournois professionnels et, en 1925, il obtient la qualification de Maître de la Fédération Française des Échecs. Alors qu’il vivait à New-York, il jouait régulièrement au Marshall Chess Club, où il rencontrait entre autres Picabia, Man Ray et Roché. Le goût pour les échecs était considéré comme un signe d’intelligence et, pour les artistes surréalistes, une revendication en continuité avec d’autres types d’intelligence. Non seulement les échecs étaient un thème important dans le travail de Duchamp, mais il a parfois aussi caché des messages codés dans ses œuvres qui ne pouvaient être compris que par les joueurs de ce jeu. Pour Duchamp, bien que tous les artistes ne soient pas des joueurs d’échecs, tous les joueurs d’échecs étaient des artistes » et que « l’art et les échecs étaient inséparables ».

echiquier marcel duchamp
Jeu de voyage en cuir de Marcel Duchamp (1944), 16.5 x 10.1 cm

Duchamp utilisait ce jeu d’échecs de voyage manufacturé où les pièces étaient maintenues par de petites encoches découpées dans un panneau de cuir. Il conçut par contre ses propres pièces et les fit imprimer sur celluloïd, puis inséra de petites épingles pour sécuriser les pièces pendant le transport.

echiquier marcel duchamp
Les pièces en celluloïd créées par Duchamp

John Myers, rédacteur en chef du magazine surréaliste View, le vit un jour jouer et lui demanda :
Contre qui joues-tu ?
Marcel contre Duchamp, répondit-il gentiment.

echiquier marcel duchamp
Jeu d’échecs de poche avec gant en caoutchouc

Au moins vingt-cinq de ces échiquiers furent assemblés à New-York en 1943-44. En 1944, Julien Levy organise une exposition intitulée The Imagery of Chess et demande à trente-deux artistes surréalistes de créer leur propre jeu d’échecs. Duchamp a présenté un exemplaire de son jeu de poche, auquel il a ajouté un gant de caoutchouc (ce travail a depuis disparu, mais a été répliqué plus tard). La partie représentée était celle qu’il joua contre le Maitre George Koltanowski, en simultanée contre sept artistes, les battant tous excepté l’architecte visionnaire Frederick Kiesler.

Ce jeu d’échecs de poche fut un cadeau de Duchamp à Harold M. Phillips, président de la United States Chess Federation (USCF) de 1950 à 1954, président des clubs Manhattan et Marshall Chess Clubs et organisateur du match révolutionnaire de 1954 entre les Soviétiques et les Américains en équipes. Ce jeu de voyage est estimé 200 000 – 300 000 $ par Sotheby’s.