Cavalier menaçant

Une des centaines de couvertures que Sempé dessina pour le New Yorker

Dès son adolescence à Bordeaux, Sempé rêvait de pouvoir intégrer la famille des dessinateurs du New Yorker, le prestigieux magazine américain dont il admirait l’esprit. Ce rêve devenu possible, en 1978, il se rend régulièrement à New York pour travailler avec une équipe qui lui laisse une totale liberté. Bien que français, Sempé dessine cent une couvertures et autant de cartoons en pages intérieures, ce qui est sans précédent dans l’histoire d’un magazine américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *