Jeffrey Batchelor

Jeffrey Batchelor échecs
Interruption, huile sur toile, 2005

Jeffrey G. Batchelor est un artiste américain, né en 1960 en Caroline du Nord. Après avoir peint pour la scène, il se consacre à la peinture. Les échecs et le temps sont deux des symboles métaphoriques les plus utilisés dans ces œuvres. « J’aime utiliser les échecs comme symbole du combat quotidien de notre vie. Interruption, écrit-il, est une allégorie de la vie ou d’un aspect de la vie perturbée : l’horloge, grande et centrale, cassée représente l’arrêt du temps, l’action s’est arrêtée et tout reste en suspend. En dessous, les débris d’un jeu d’échecs, à moitié enterré. Un événement dévastateur a stoppé le temps et la partie irrémédiablement, métaphore des événements importants et imprévus de nos vies qui changent notre direction et notre perception. Au loin, des pièces monumentales, statues que des vignes recouvrent peu à peu. Elles représentent le long passage du temps immobile, l’attente statique de l’action à venir. »

« Sur le plan conceptuel, écrit-il encore, mon travail va du réalisme au surréalisme, et des toiles rectangulaires aux panneaux en toile que je construis, grâce à ma formation approfondie dans la construction scénique théâtrale. »

« Lorsque le réalisme devient trop contraignant pour moi, j’aime atteindre le surréalisme, prendre une idée ou un concept et le développer avec une saveur magique. Cela me permet de susciter les processus de réflexion du spectateur et de définir visuellement un concept, une idée ou un sentiment. Quand un rectangle devient contraignant, je crée des panneaux façonnés que je peins en mode trompe-l’œil. Cela me donne des possibilités infinies d’illusions de forme et de profondeur. »

Jeffrey Batchelor échecs