Échecs au féminin

féminin échecs art
The Chess Players – 3 female figures – Hermann-Paul, pseudonyme de René Georges Hermann Paul.

La Dame, la pièce la plus puissante de l’échiquier depuis le XVe siècle, est bien absente aujourd’hui de notre jeu. Le monde échiquéen est devenu un désert féminin. Les femmes y étaient pourtant bien présentes à l’origine et le rapport homme-femme était même un enjeu symbolique primordial. Dans l’art, cependant, elles restent présentes devant l’échiquier. Mais tous ces jolis modèles sont-ils des « pousseuses de bois », ou le jeu est-il là comme simple élément de la composition ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *