Le château de Bressieux

château Bressieux
Le château de Bressieux (Isère) construit à la fin du XIe siècle sur une hauteur située en bordure de la plaine de Bièvre dans le Dauphiné.

Par l’ampleur de ses ruines tout en briques roses, on peut encore aujourd’hui imaginer sa beauté primitive. On y découvrit, lors d’une campagne de fouilles archéologiques, trois belles pièces de jeu d’échecs datées de la première moitié du XIIIe siècle, un roi, une tour et un cavalier stylisés, reprenant les modèles du jeu hindous selon la stylistique islamique interdisant la représentation figurative.

château Bressieux echecs
Le Roi, la Tour et le Cavalier

Le roi, sculpté comme la tour dans un os long d’un grand mammifère, est un cylindre ovale de 2,5 cm de hauteur. Dans la tradition arabe, l’avancée triangulaire symbolise le crâne d’un éléphant, le crénelage sommital évoque la couronne et le monarque transporté. Les incisions latérales étaient sans doute destinées à différencier les camps. De tels types de pièces, rependues dans toute l’Europe, furent retrouvées à Sandomierz en Pologne ou dans ruines du château de Niederralta en Suisse.

La tour (1,5 cm)possède l’échancrure traditionnelle du rukh (le char) arabe décorée par des ocelles. Une double ligne centrale, encadrée d’ocelles permettait de reconnaître sa pièce. Le cavalier de 1,8 cm de hauteur est en bois de cerf et reprend la forme typique du faras (cheval) au corps cylindrique porteur d’une tête triangulaire projetée vers l’avant, les yeux étant stylisés par l’incision transversale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *