Le joueur d’échecs de Winchester

Le jeu d’échecs. Le seul d’entre tous les jeux qui échappe à la tyranie du hasard.

 Stephen Zweig

joueur échecs Winchester
La Cathédrale de Winchester dans l’Hampshire est une des plus grandes cathédrales d’Angleterre.

Aux alentours de l’an 900, les échecs font irruption dans la chrétienté. Ce nouveau jeu fascine et se diffuse dans toute l’Europe occidentale. Jamais le jeu d’échecs ne rencontra autant de ferveur que pendant ce temps médiéval. Mais il n’échappe pas encore à la tyrannie du hasard. Il hante encore l’échiquier et un coup de dé peut décider du cours de la partie. Le jeu des pièces est tiré aux dés, comme le suggère cette sculpture anglaise. Fondée en 642, reconstruite par les Normands en 1079, la Cathédrale de Winchester recèle un chapiteau représentant un personnage tenant d’une main un échiquier et de l’autre des dés.

Chartres, Vitrail de la baie n°11, le fils prodigue, joue aux dés sur un échiquier, vers 1200

Une partie composée sur un vitrail de la cathédrale de Chartres, où apparaissent à la main droite d’un des joueurs, 2 ou 3 dés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *