Alekhine était-il un Nazi ?

En mars 1941, une série d’articles parut sous le nom d’Alexandre Alekhine dans le Pariser Zeitung, journal publié dans la capitale française par les forces d’occupation allemandes. Intitulés Les échecs aryens et juifs, les articles affirmaient que les juifs avaient eu un effet destructeur sur le développement des échecs.

« Les Juifs, en tant que race, ont-ils un don pour les échecs ? Après une expérience de jeu d’échecs de 30 années, je voudrais répondre à cette question de la manière suivante : oui, les Juifs ont un talent exceptionnel pour exploiter les échecs, les idées et les possibilités pratiques qui se posent. Mais jusqu’à présent aucun Juif n’a été un artiste échiquéen réel… Tout comme avec Nimzowitsch et son système, Réti a reçu un accueil chaleureux par la majorité des pseudo-intellectuels anglo-juifs pour son livre Die neuen Ideen im Schach. Et ce bluff bon marché, cette honteuse autopublicité, a été avalé sans résistance par le monde des échecs, empoisonné par les journalistes juifs, qui ont fait l’écho aux cris jubilatoires des Juifs et de leurs amis : Vive Réti, et longue vie aux échecs hypermoderne néo-romantique ».

alekhine nazi
Alekhine dans l’armée française en 1940.

« Encore une fois dans le match retour avec Euwe en 1937, la communauté juive a été sollicitée. La plupart des maîtres juifs mentionnés dans le présent avis ont assisté en tant que reporters de presse, ou comme entraîneurs ou comme seconds pour Euwe. Au début du deuxième match, je ne pouvais plus me laisser tromper : j’ai eu à combattre, non Euwe, mais la communauté juive toute entière, et ma victoire décisive (10/4) fut un triomphe contre la communauté juive conspirationniste ».

Une grande partie du matériel fut ensuite réimprimé, mais avec d’importantes variantes, dans le Deutsche Zeitung. Il a fallu, cependant, attendre 1986 pour qu’une version complète en anglais des articles originaux du Pariser Zeitung soit disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *