La mosaïque de San Savino

Les jeux de table existent depuis plus de 5000 ans, mais les Échecs sont nés à une époque plus récente, vers l’an 500 après J.-C., un jeunot tout de même de 1500 ans. Et bien que ses origines se perdent dans la nuit des temps et que personnes ne puisse dire avec certitude absolue quand, où et par qui ils ont été inventés, il existe cependant plusieurs hypothèses : la plus accréditée dit que le plus ancien prédécesseur du jeu d’Échecs serait apparu aux alentours du VIe siècle dans l’ancienne Inde septentrionale et centrale. Beaucoup de légendes arabes évoquent cette région du monde comme leur pays d’origine. Puis transitant par la Perse (début du IIIe — milieu du VIIe siècle de notre ère), absorbés par la culture arabe, ils sont « exportés » en Europe à travers l’Espagne et l’Italie. Pour tous les historiens, l’introduction du jeu en Occident est liée à la conquête de la péninsule ibérique, où le jeu fut présent dès la seconde moitié du IXe siècle.

À l’époque romane, l’échiquier le plus communément représenté compte 64 cases alternativement noir et blanches, les pièces, le plus souvent rouges et blanches (ou dorées).

mosaïque  San  Savino
La mosaïque de San Savino de Piacenza (Emilie-Romagne, Italie), vers 1165.

La basilique de San Savino, érigée en 903, l’une des plus belles architectures romanes de l’Italie du Nord, recèle dans son presbytère une mosaïque polychrome du XIIe siècle, représentant le Temps qui tourne éternellement, retenu en vain par les hommes. Ici, le joueur d’Échecs illustre l’une des vertus cardinales : la prudence. On peut y découvrir  les pièces romanes, relativement standardisées, et reprenant le modèle arabe.

Le roi, la Reine, le Fou, le Cavalier, la Tour et le pion. Croquis de Pierre Mille

Ce jeu en bois de cerf de 13 pièces, découvert à Adelsdorf en Allemagne et sans doute d’origine scandinave, révèlent l’extraordinaire engouement pour ce nouveau jeu et sa dispersion rapide, en moins de deux siècles, depuis l’Espagne, dans tout le continent européen.

Trouvé à Adelsdorf en Allemagne. X -XIIe, contenant 2 rois, une reine, 2 éléphants, 4 chevaliers et 4 tours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *