Échecs : une démarche philosophique ?

« Certes, répond Eric-Emmanuel Schmit, les Échecs supposent une démarche intellectuelle faite de beaucoup de logique et d’anticipation, mais ils ne sont pas pour autant une démarche philosophique. Le joueur d’Échecs répond à la question Comment ? alors que le philosophe répond à la question Pourquoi ?  Le joueur sait ce qu’il veut : gagner. Le philosophe sait ce qu’il cherche, la vérité, mais il sait aussi qu’il ne la trouvera pas. En philosophie, il n’y a pas de Champion du monde ! »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *