Échec au Roi

martinu

Bohuslav Martinu compose en 1930 Échec au roi, ballet en un acte, sur un livret d’André Cœuroy. « L’argument décrit une partie d’échecs assez farfelue mise en musique avec beaucoup d’esprit par le compositeur tchèque, écrit Jean-Sebastien Veysseyre dans la revue Diapason. La partition réunit les ingrédients favoris des ballets des années 20 : jazz, néoclassicisme, musique de cirque, citations de chansons populaires (As-tu vu la casquette, la casquette ? ), le tout formant un délicieux cocktail de danses et de bonne humeur ».

Le voici interprété par Vladimír Olexa, recitant,  Kateřina Kachlíkova, contralto et le Prague Symphony Orchestra sous la direction de Jiři Bělohlávek.

I. Pas-de-trois clownesque (Allegro vivo)
IIa. Pas des Cavaliers. (Poco allegro)
IIb. Danse des Fous (Moderato)
IIc. Danse des Tours (Allegro marcia)
III. Solo des Reines (Valse-Boston)
IVa. Le Defi (Allegro)
IVb. Ouverture espagnole (Allegro)
V. La partie d’Échecs (Allegro moderato)
VI. Blues (Tempo di blues)
VII. Echec et mat (Allegro)
VIII. Finale (Allegro vivo)