Impression d’un joueur

Capablanca simultanée

capa22.05.12

UN MATCH D’ÉCHECS SENSATIONNEL — Le champion du monde des échecs, M. R.- J. Capablanca, a joué hier soir quarante parties simultanées contre les meilleurs joueurs parisiens réunis à cet effet par notre confrère « Excelsior » dans le hall du « Petit Parisien ». Il en a gagné trente-huit, perdu une, la dernière étant nulle. On voit sur notre cliché M. Capablanca debout devant une des rangées d’échiquiers. Derrière lui M. Conti, le directeur technique du match (Voir à la 3e page.)

IMPRESSIONS D’UN JOUEUR

Me suis-je beaucoup amusé pendant ces trois heures ? Je voyais revenir, à intervalles égaux, un jeune et élégant Méphisto en smoking, qui s’arrêtait devant ma table, regardait le coup que je jouais et tout aussitôt y répondait. Deux ou trois fois dans la soirée, je l’ai obligé à réfléchir trente secondes. J’ai considéré que c’était un grand succès.

Qu’ai-je fait tout au long de cette partie ? Je me suis défendu. Ah je n’ai pas cherché à attaquer, oh non. J’ai essayé de prévoir des pièges que l’on me préparait et de n’y pas tomber. Je piétinais sur place avec une méfiance prodigieuse. Et si M. Capablanca m’offrait un cadeau, je me souvenais d’un vers latin appris au lycée, et je refusais le présent.

Ainsi n’ai-je pas ressenti cette terrible, cette délicieuse sensation de danger que les joueurs d’échecs connaissent. J’avais l’impression d’une partie calme qui sera au plus patient. Puis, quand le danger est venu, il ne me restait plus de forces pour y parer. Alors, j’ai laissé mon échiquier.

Et tout aussitôt, des amateurs bénévoles se sont démontré à eux-mêmes qu’avec ma position je pouvais gagner. Je le crois bien, et je suis certain, en effet, que si M. Capablanca avait eu ma partie et moi la sienne, il aurait gagné avec mes pièces et que j’aurais perdu avec les siennes.

Ce qu’il fallait démontrer.

Claude Anet
Article paru dans Le Petit Parisien, le 16 mai 1922.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *