Curiosité

Le fameux joueur soviétique Vladimir Simagin, avec les Blancs, opposé au chèque Jaroslav Sajtar se trouve dans une fâcheuse position :

Mais il pense avoir trouvé une variante aboutissant à la nulle et confiant, il joue 54. g4 et son adversaire joue l’évident 54… fxg4+ et Simagin, poursuivant son idée, continue sa variante avec autorité Qxf6, sans se rendre compte que son Roi est en échec.

Son adversaire non plus, qui répond paisiblement 55… Kxf6 et la partie se poursuit une dizaine de minutes encore par 55. fxg4, sans qu’aucun des joueurs ne prennent conscience de l’erreur monumentale, pour aboutir au nul recherché par Simagin. Les deux adversaires sont sur le point de signer le traité de paix, quand apparaît la personne responsable de la notation qui leur montre leur erreur. Les juges appliquèrent le règlement et rétablirent le positon et la partie reprit plus réglementairement par 55. Qxg4. Incroyable erreur pour des joueurs de ce niveau. Pour conclure, Simagin obtint tout de même le nul tant souhaité.