Sens de l’humour

fischer-bjelica

L’humour n’était pas le point fort de Bobby Fischer. Le journaliste Dimitri Bjelica raconte : « Nous voyagions Tal, Bobby et moi en voiture par une route de montagne quelque peu dangereuse et je dis pour plaisanter :

Si nous avons un accident, tous les journaux publieront demain la mort du fameux journaliste Bjelica. Tal rit, mais Fischer reste pensif et finit par dire :

Je crois que tu as tort. En Amérique, je suis plus célèbre que toi !

Il est vrai que Bobby était alors très célèbre et souvent harcelé par les journalistes. Avec son sens bien particulier de l’humour, il demanda un jour à l’un d’eux :

— Cela va à l’encontre de la loi de tuer un journaliste ? »