Ray Charles : Chess on my mind

Ray Charles, la légende de la musique soul, du blues et du gospel, lutta toute sa vie contre l’adversité, aveugle à l’âge de sept ans, vivant dans la pauvreté, sombrant peu à peu dans la drogue. Il apprit d’ailleurs à jouer aux Échecs en 1965 alors qu’il se soignait d’une addiction à l’héroïne. Voici la seule partie que l’on connaisse contre le GM Larry Evans, en 2002, au cours d’un interview pour le magazine Chess Life. Ray ne joua jamais en tournoi, mais des forts joueurs estimèrent son élo à 1800.

ray charles
Ray Charles et le Grand Maître Larry Evans, en 2002.

Tout bien considéré, pas une si mauvaise partie pour une personne aveugle contre un grand maître. Ray avait une préférence curieuse pour les finales, alors que la plupart des non-voyants estiment qu’il est plus facile de se débrouiller dans le milieu de jeu sans la vision de l’échiquier.

En 1961, Ray Charles, au piano, chante Georgia on my mind au festival d’Antibes de Juan-les-Pins, accompagné d’un orchestre et d’un soliste à la flûte.