Carlsen parle de ses superstitions

Carlsen

Magnus Carlsen, interviewé en décembre 2013 par la chaîne de télévision norvégienne VGTV, évoqua certaines de ses superstitions durant son match contre Vishy Anand : « Pas beaucoup de superstitions, sourit-il, par exemple, mon jeu au cours des deux premières parties ne fut pas fameux. Alors, j’ai jeté mon stylo que j’utilisais pour noter mes coups. Je pris un nouveau stylo et les choses allèrent mieux. Je ne pense pas qu’il y ait une connexion directe, mais cela influença certainement mon humeur.

Un autre exemple, on me demanda de dédicacer le livre Botvinnik – Tal match of 1960. Le jeune Tal de 23 ans gagna le match, mais une année plus tard, il perdit le titre et ne le récupéra plus. J’ai dû désappointer mon fan, le laissant sans mon autographe, mais signer ce livre durant le temps où je combattais pour le titre, cela aurait été pareil à signer mon propre arrêt de mort. Sans doute, je suis trop superstitieux, mais la plupart des joueurs d’Échecs sont ainsi. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *