Défense ou attaque ?

Viktor KortchnoiIl est arrivé un moment où j’ai réalisé que la capacité à se défendre était,
pour un bon joueur d’Échecs, insuffisante.
Vous ne pouvez pas dépendre de la volonté de votre adversaire,
mais vous devez essayer de lui d’imposer votre volonté.

Viktor Kortchnoi

Maurice Ravel

Voici une autre partie de Maurice Ravel datant de 1913, cette fois-ci, contre Frederick Delius (1862 – 1935),  compositeur postromantique britannique, qui vécut une partie de sa vie en France. Notre Maurice se retrouve rapidement en difficulté !

Une mazette à n’en pas douté devant l’échiquier, notre Ravel national. Mais quel talent devant son piano. Voici Jeux d’eau interprétée par Hélène Grimaud au piano. « Dieu fluvial riant de l’eau qui le chatouille » écrivit Ravel sur sa partition, sa musique ruisselle, eau vive, fluide et changeante, parfois cristalline, parfois sombre. Elle emporte bien loin les lourdes Pensées mélodieuses de Delius interprété par Charles Abramovic.