2001, l’Odyssée de l’espace

2001, l'Odyssée de l'espace
Franck Poole (Gary Lockwood), l’un des deux astronautes du vaisseau Dicovery, joue aux Échecs contre l’ordinateur HAL.

Dans le silence absolu de l’espace, à six cents millions de kilomètres de la terre, la navette Discovery sillonne l’obscurité en approche de Jupiter. L’astronaute Franck Poole affronte aux Échecs le superordinateur HAL. De sa voix monocorde, HAL annonce un mat en trois coups. Poole abandonne et reconnaît la supériorité de la machine sans discuter. La machine dépasse son créateur.

HAL odysFranck Poole

Cette scène, extraite de l’énigmatique 2001, l’Odyssée de l’espace, réalisé par Stanley Kubrick en 1968, un an avant l’arrivée de l’homme sur la lune, ne dure que 46 secondes. HAL met à l’épreuve l’astronaute. La partie, que Franck suit sur le moniteur, est tirée de la partie Roesch – Willi Schlage joué à Hambourg en 1910. Hal utilise la notation descriptive.

FRANCK : Q prend pion
HAL : B prend pion du N
FRANCK : Re8
HAL : Je regrette, Franck, vous avez raté le coche, Q à c3, B prend Q, N prend B échec et mat.
FRANCK : Eh oui, bien joué ! C’est imparable.
HAL : Merci Franck, c’était une partie très agréable.

Si nous écoutons attentivement ce bref dialogue, nous découvrons deux erreurs subtiles faites par HAL, erreurs inconcevables venant d’un superordinateur, capable de diriger l’astronef et  mener à bien cette mission complexe. Tout d’abord, une erreur dans la description de l’un des mouvements. Dans la version française, HAL annonce : Q à c3 (le Q ne change pas de place), plus fin en anglais : Queen to Bishop 3 (Q à la troisième case de la colonne du B : Qf3). Contrairement à la notation algébrique, où chaque case a un code unique, dans la notation descriptive utilisée par HAL, les rangées se comptent de 1 à 8 du point de vue de chaque camp. Plus simplement dit, la troisième rangée blanche sera la sixième noire. Par conséquent, le coup annoncé par HAL aurait dû être Queen to Bishop 6. Aucun ordinateur ne pourrait commettre une telle une erreur. La seconde erreur est dans l’annonce du mat en deux qui est uniquement exacte si les Blancs prennent la Q noire avec le B, mais il est possible pour les Blancs de retarder la mort du roi de quelques coups (mat en 5) par 16. Qe6 ou 16. Qh6.

2820
Le navire Discovery dans les environs de Jupiter et l’œil de HAL 9000.

Comment est-il possible que HAL commette ces erreurs ? Kubrick était connu pour son perfectionnisme méticuleux dans les moindres détails de ses films. Il était aussi un fort joueur dans sa jeunesse. Ces erreurs de script subtiles sont délibérées. « Je n’ai jamais tort », dit HAL à un autre moment du film.

Plein de nuances ambiguës, 2001, l’Odyssée de l’espace se prête à de multiples interprétations. HAL montre-t-il les débuts de son dysfonctionnement, il va tuer bientôt l’équipage du Discovery. Ou plus subtilement, HAL , qui n’a pas confiance dans la capacité humaine pour mener à bien la mission, teste la sagacité de Poole. Mais Franck ne relève pas l’erreur et ne s’aperçoit pas que quelque chose ne tourne déjà plus rond chez HAL. Il signe alors l’arrêt de mort de ses coéquipiers. Hall a pris sa décision, les humains sont faibles et dupables, il peut passer à l’action.

Si nous savons que les logiciels d’Échecs sont encore aujourd’hui que de supercalculateurs sans intelligence, Hall fait la preuve, non seulement de sa raison, mais de sa conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *