Capablanca amoureux

Capblanca épousa le belle Olga Chagodayev en 1938.

Maintenant, poursuit Olga Chagodayev, je l’appelle Capa et écoute en souriant ses menaces de me frapper pour faire sortir de moi la moindre parcelle de charme. Quelques semaines plus tard, en octobre 1934, il reçut l’invitation à donner deux simultanées à San Juan, Puerto Rico. Avant de partir, il fit quelque chose de complètement à l’opposé de son caractère secret. À la presse, réuni autour de lui comme d’habitude, il fit une déclaration extraordinaire : « Vous m’avez toujours pressé de questions sur ma vie privée. Maintenant, je vais vous donner des nouvelles d’importance. Vous pourrez imprimer partout où vous le souhaitez : pour la première fois de sa vie Capablanca est amoureux ». Cela me fut rapporté par le consul de Cuba — Pablo Suárez. Je fus surpris et quelque peu embarrassé, mais mes pensées n’étaient plus du tout confuses. Je partageais déjà les sentiments de Capablanca.

Quand il revint à New York et m’a embrassé, je le lui dis. « Ceci est notre destin, déclara Capa. Je le savais dès le début. Je vais reprendre ma couronne pour vous. Ces dernières années, la vie n’eut plus beaucoup de sens pour moi, mais maintenant je reviens à moi. Je prouverai encore une fois de plus que je suis le meilleur joueur d’Échecs du monde ».