Bons Baisers de Russie

Dans le dernier James Bond 007 Spectre, l’on peut voir l’acteur Daniel Craig assis devant un échiquier. Ce n’est pas la première fois que notre jeu donne la réplique à l’agent 007. Dans Bons baisers de Russie (From Russia with Love) réalisé par Terence Young en 1963, le film s’ouvre sur un certain Tov Kronsteen jouant aux Échecs.

James Bond
Bons Baisers de Russie de Terence Young avec Sean Connery,1963.

Le MI6 reçoit un message d’une secrétaire russe du consulat soviétique à Istanbul, Tatiana Romanova, qui leur propose de leur apporter une machine de déchiffrement top secret appelée Lektor, à condition qu’on l’aide à fuir à l’Ouest. En réalité, elle a été engagée sans le savoir par Rosa Klebb, membre important du SPECTRE et ancien colonel du KGB, afin d’éliminer James Bond,  cause de la chute d’un de leurs meilleurs éléments, le docteur No.

Kronsteen, l’un des méchants, interprété par Vladek Sheybal, espion pour le compte du SPECTRE, est aussi Grand Maître international. Lorsqu’on lui demande si son plan sera couronné de succès, il répond :

Il le sera ! J’ai anticipé toutes les variantes possibles de contre-jeu.
Kerim Bay, collègue de Bond averti James :
Ces Russes sont grands joueurs d’Échecs. Quand ils fomentent un complot, ils l’exécutent avec brio. Le jeu est planifié avec minutie, les gambits de l’ennemi sont prévus…

Le nom de l’agent du spectre, Kronstein, est une transformation de Bronstein et la séquence d’ouverture du film, où il affronte le Canadien McAdams au Tournoi International de Vienne, est tirée de la partie de Boris Spassky contre David Bronstein au 27e Championnat d’URSS de Leningrad en 1960 (premier diagramme).

     

Position après 21. Bb3 !

La seule différence entre les deux parties est l’absence dans le film des pions d4 et c5, magistrale erreur, car les Noirs peuvent peut-être s’en sortir avec 2. .. Ne6 plutôt que 22. .. Kh7. La partie Spassky – Bronstein se termina ainsi :  21. Bb3 Bxe5 22. Nxe5+ Kh7 23. Qe4+

Agressivité

Les Échecs ont un seul et unique but : démontrer sa supériorité sur l’autre. Et la supériorité la plus importante, la plus absolue, est celle de l’esprit. L’adversaire doit être anéanti. Totalement réduit à néant. 

Garry Kasparov

Agressivité

Reuben Fine, qui devint plus tard psychanalyste, assure que la passion pour le Noble Jeu, enfouit ses racines torves et obscures au plus profond des sentiments humains, l’agressivité générée par la haine du père. L’étude rétrospective de nombreux grands joueurs révèle clairement pour Fine une très forte agressivité réprimée et le désir de tuer le père, représenté symboliquement sur l’échiquier par le mat du Roi. Et nous devons confesser honnêtement que nous éprouvons un plaisir coupable, à la limite du sadisme, lorsque nous découvrons une manœuvre cruciale qui conduira notre adversaire, déchiré et impuissant, à la déroute. « Le moment que je préfère le plus dans une rencontre, c’est celui où je sens que la personnalité de l’adversaire se brise, avouait Bobby Fischer, il faut détruire l’ego de l’autre… j’aime les voir se tortiller ».