Échecs et Folie

Hans Fahrni – Grand maître (cata)tonique

Hans Fahrni
Hans Fahrni en1905.

Hans Fahrni (1874 – 1939) était un grand maître suisse. Originaire de Prague, la famille Fahrni s’installe en Allemagne quand Hans est encore enfant. Après le suicide de son père et la mort de sa mère, Hans est élevé par son frère. Très jeune, il entretient deux passions : la flûte et le jeu d’Échecs. En 1916, il est hospitalisé pour la première fois à la Waldau. Sa santé mentale s’améliore et Fahrni quitte l’hôpital pour s’installer à Berne. De nouveau interné, il continue d’écrire sur les Échecs pour des journaux et des magazines internationaux. En 1921, ses médecins diagnostiquent une schizophrénie catatonique. La schizophrénie de type catatonique est caractérisée par une perturbation psychomotrice importante, pouvant comporter : immobilité motrice (catalepsie ou stupeur), maintien d’une position rigide résistant aux tentatives de mobilisation ou aux instructions, adoption volontaire de positions inappropriées ou bizarres. Cette forme est extrêmement rare aujourd’hui en raison de l’amélioration du traitement de la schizophrénie. Il passera le reste de sa vie entre des séjours à l’hôpital de la Waldau et les tournois d’Échecs.

FAHRNI.Hans_.0950a
Hans Fahrni ,étranger aux courants et influences stylistiques, représentant de l’art but selon Dubuffet.

C’est en 1921 que Fahrni se met à dessiner. Il développe une technique assez particulière, qui consiste à découper dans les journaux des photos de femmes qu’il replace dans un environnement totalement différent. De ses dessins au crayon de couleur se dégage une étrange ambiance, qui mélange un érotisme provocant avec l’onirisme des contes de fées.

fahrni  fahrni  fahrni

 

Un clic sur l’image pour agrandir.

Il écrivit une monographie sur la Défense Alekhine et composa divers études et problèmes.

L’hirondelle, 1928
Mat en 2 coups

fahrni

Un clic pour la solution