Le Géant

Magritte Nougé
Portrait de Paul Nougé en joueur d’Échecs, 1937.

Une photographie de René Magritte datée de 1937 nous montre un homme sur une vaste plage de sable tenant devant son visage un échiquier. Paul Nougé, poète belge théoricien du surréalisme, cache son visage derrière un échiquier. « Dans cette photographie, il n’y a donc rien de plus que la transparence désolée de l’échiquier, l’ouverture de ces combinaisons sourdes, écrit Stéphane Massonet sur Le Nouveau Théâtre des Opérations, cette photographie recèle une énigme. Magritte l’a intitulée Le Géant parce que l’énigme qui s’y déploie est grande, énorme. Cette photographie cache un mystère dont la part visible n’est pas la grandeur du personnage. Pour nous, il s’agit tout au plus du portrait de Paul Nougé en pleine démonstration mathématique de certaines formes stratégiques de sa pensée. Formes ou variations sur les causes de l’efficacité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *