ChessBah

Au cours de mes pérégrinations sur la toile, je découvre ce site parodique d’informations échiquéennes. « La gravité est le bonheur des imbéciles » disait Montesquieu, elle est aussi sans doute beaucoup trop celui des joueurs d’Échecs. ChessBah vous offrira un bain d’humour ravigotant et salutaire.

chessbah
Un clic sur l’image pour vous rendre sur ChessBah.

Le site échiquéen le plus récent au moment de sa création.

Elle écrit le nom de son adversaire en entier, Rakotomaharo Fy Antenaina, et se retrouve en zeitnot au 1er coup.

Nationale 1, première ronde de la saison, match Clichy vs Bois-Colombes. Pauline a failli tomber avant même de jouer un seul coup. 37 feuilles de parties raturées avant de réussir à écrire le nom correctement. Lors de cette reprise du Championnat de France des clubs, Pauline [le prénom n’a pas été modifié] affrontait le jeune espoir malgache, sociétaire du club de Clichy.

« Fy », le jeune talent de Madagascar.

Pauline nous raconte : « Je savais que j’avais de bonnes chances de le jouer, aussi m’étais-je bien préparée. Pas sur les ouvertures, mais à écrire son nom. Malheureusement, arrivée à la partie : gros trou de mémoire. Etait-ce Ratoko… ou Rakoto ? Par trente-sept fois je me suis trompée, reprenant une nouvelle feuille de partie. A la trente-huitième, l’arbitre m’a signalé qu’il n’y en avait plus en rab. J’étais au top de ma concentration et, miracle, j’ai réussi à écrire son nom en entier sans faute. J’ai alors regardé la pendule, il ne me restait plus que 20 secondes. Heureusement qu’on jouait en Fischer ! » Plus de peur que de mal pour Pauline qui réussit à tirer la nulle malgré le zeitnot de 40 coups. Son sympathique adversaire s’est amusé de la situation. « C’est respectueux de la part de Pauline, mais il faut bien le dire, aussi un peu con : même moi, j’écris juste Fy sur mes feuilles de partie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *