Attaquez à l’aile ? Réagissez au centre !

Boris Becker

Je trouve que les échecs sont un jeu très similaire au tennis. Le facteur commun est la géométrie. Les échecs et le tennis ont en commun un mécanisme clé, qui est d’imposer une pression sur un endroit spécifique du terrain. Aux échecs, pour s’en sortir quand vous êtes attaqué sur un coin particulier, vous devez riposter sur d’autres lignes, colonnes et diagonales. C’est la même chose au tennis.

Boris Becker, joueur de tennis et occasionnellement d’Échecs

« Il y a une chose que peu de gens connaissent, mon amour du jeu d’échec. Cela a commencé quand j’étais ado et m’a toujours aidé dans le tennis comme stimulation mentale. Comme dans le tennis, la stratégie est très importante. C’est une situation de face-à-face et conserver un coup d’avance sur l’adversaire est très important. J’avais l’habitude de préparer mes matches en jouant aux échecs et cela m’aidait à garder l’esprit concentré et motivé avant d’entrer sur le court. C’était principalement un échauffement mental. Or, le mental, est une composante importante de tout succès au tennis. Des joueurs actuels, Roger Federer serait le meilleur à ce jeu. Il pense toujours dans le bon sens, garde un coup d’avance et reste concentré sur la stratégie et la tactique. Rafael Nadal, excellent stratège, serait bon également. Il reste très concentré sur le court. Mais Federer serait meilleur ». Humm ! En regard de sa partir contre Nigel Short,  je crois que Boris n’utilisait pas uniquement le Jeu des Rois comme préparation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *