Casablanca

Casablanca

1942, en pleine tourmente de la Seconde Guerre mondiale, des milliers de réfugiés, venus des quatre coins de l’Europe, affluent à Casablanca, fuyant le joug hitlérien, dans le fragile espoir d’obtenir un visa pour les États-Unis. Le Café Américain leur sert de lieu de rendez-vous avec leurs contacts. Le propriétaire, Rick Blaine, est un homme secret au passé obscur, un individualiste farouche. Ancien opposant aux fascistes en Éthiopie et en Espagne, un chagrin d’amour la rendu cynique et désabusé. Rick est devenu un homme amer, désenchanté et opportuniste qui affecte désormais un complet détachement vis-à-vis de la situation internationale. Le meurtre de deux émissaires nazis porteurs de lettres de transit conduit à Casablanca un important dignitaire allemand, le major Strasser. Peu après, le résistant roumain Victor Laszlo et sa troublante épouse, Ilsa, débarquent à leur tour. Rick reconnaît en Ilsa la femme avec laquelle il a eu une liaison à Paris deux ans auparavant. Rick fera tout pour favoriser la fuite du couple, préférant sacrifier son amour pour se battre de nouveau aux côtés des Alliés.

Tourné en pleine guerre, ce classique surprend d’abord par son ironie visionnaire : on y jette à la poubelle des bouteilles d’eau de Vichy, et la victoire de la Résistance paraît certaine. Mais c’est surtout la magie éternelle du couple Bogart-Bergman qui émeut. L’actrice raconta que la grâce lunaire et chancelante de leur jeu venait de l’état d’incertitude dans lequel ils étaient maintenus en permanence. Leurs répliques étaient écrites au jour le jour, au moment même du tournage et le dénouement de l’histoire leur fut caché jusqu’au dernier moment.

Au début du film, Bogart assis dans son bar devant son échiquier, joue en solitaire. Cette scène n’était pas prévue dans le scénario, mais Bogart insista. C’était un excellent joueur, presque au niveau de la maîtrise (2100). Il obtint la nulle contre le Grand Maître Samuel Reshevsky dans une simultanée en 1955 à Beverly Hills. Dans sa jeunesse, il se faisait un peu d’argent comme Chess Hustler, proposant des parties pour quelques pièces dans les parcs de New York ou à Coney Island. La position sur l’échiquier est d’ailleurs une de ses parties qu’il jouait alors depuis janvier 1942 par correspondance avec Irving Kovner, frère d’un employé de la Warner Bros. Curieusement, alors que Rick écoute Ugarte, Bogart exécute les coups de cette partie.

bogart echecs
Carte postale adressée à son adversaire Irving Kovner pendant le tournage de Casablanca.

« Cher Irving, tu es trop impétueux ! Reste calme ! Mon sixième coup était mauvais, j’aurai dû échanger les Fous. Maintenant je suis tout embouteillé. Je joue ton Cavalier (8 Knt-Knt5) et je roque côté Roi ». Dans la scène, tout en écoutant Peter Lorre, Bogart déplace le Cavalier de Kovner et fait le petit roque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *