Recommandations Paternelles

Capablanca lettre à son filsCapablanca écrit cette lettre à son fils José Raúl Jr âgé alors de trois ans. Sur l’enveloppe : « Pour mon fils José Raúl quand il atteindra ses dix ans et par la suite pour le reste de sa vie — J. R. Capablanca ». Attendrissant et cocasse, car s’il fut un gentleman, l’on peut sourire des conseils donnés, ce fut aussi un noctambule, aimant la bonne compagnie, féminine en particulier.


Union Club, La Havane le 7 Octobre 1925

Mon très cher fils,

Vous devez garder cette lettre pour la lire à nouveau lorsque vous aurez 21 ans, parce que les choses que vous ne connaissez pas et ne comprenez pas maintenant vous les connaîtrez et les comprendrez alors. Tout d’abord, vous devez toujours respecter et aimer votre mère par-dessus tout. Essayez de ne jamais lui dire de mensonges, toujours lui dire la vérité. Votre père, écrivant ces lignes, a une réputation dans le monde entier d’être un homme très honnête — très sincère et honorable. Essayez de m’imiter dans tout cela. Soyez studieux et fort afin que vous puissiez défendre votre mère et votre sœur avec votre tête ainsi que de vos mains. Quels que soient vos souhaits d’étude, n’oubliez pas que dans tous les cas, vous devez devenir un avocat avant toute autre chose, de sorte que vous pourrez défendre vos propres intérêts et ceux de votre famille. Après que vous soyez devenu avocat, vous pourrez, si vous préférez quelque chose d’autre, vous concentrer sur ce que vous voulez. Ne pas oublier que la meilleure période de la vie d’un homme, c’est quand il est un étudiant. Jeune homme cela ne vous paraîtra pas évident, mais quand vous aurez passé par ce stade et atteint l’âge de 40, vous verrez la vérité de ce que je vous dis. Sur le plan physique, il y a deux choses que vous devez savoir parfaitement : nager et boxer, de sorte que vous pourrez vous défendre en mer et sur terre. Cela ne signifie pas que vous devrez souvent vous battre, mais que vous devez être prêt à le faire si nécessaire.

Capablanca et son fils

Essayez d’être un homme de grande culture. Il n’y a rien dans le monde aussi divertissant que les livres. Il est également nécessaire d’être utile à l’humanité. Si vous pouvez l’éviter, ne jouer pas aux cartes, ni ne fumer ou ni ne buvez de l’alcool d’aucune sorte. Ce sont de mauvaises habitudes qui raccourcissent grandement la vie et affaiblissent les hommes aussi bien physiquement que moralement et intellectuellement.

Soyez un homme honnête et bon.

Votre père vous embrasse de tout son amour.

José Raúl Capablanca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *